Eclipse - partie 1

> > > Eclipse - partie 1
#96
  • 0
Role Play - Le Chat Noir
par Ztef
#97
  • 0
Je suis né il y a de celà fort longtemps sous d'étranges augures qui ne m'ont donné ni nom, ni trépas..
Je n'ai connu la jeunesse que très peu de temps aux vues de ma longévité..
Mais je l'ai employé à l'étude des arts interdits, repoussant toujours plus loin les limites de mes connaissances..
Mes recherches m'ont amené aux confins de la raison, là où gît le carrefour brumeux de la conscience, de l'âme et de la non-vie..

"devient anonyme, porte ma marque, je te donnerais mon nom véritable"

Chacun de ces mots résonnent dans mon esprit, dans mes songes..

"ne soit personne, porte la marque, je te donnerais ton nom véritable"

Ils résonnent chaque nuit où...

"je sais le passé, le présent et l'avenir... Je sais le passé, le présent et l'avenir.. Je sais le.."

... La forme s'annonce à moi.. monolithique.. féline, tordue et décharnée..

il y a déjà longtemps que la nuit ne me portent plus vers l'alchimie éternelle..
mais vers des contrées plus sombres..
teintées de paroles absurdes, d'images imprononçables et de mots interdits..
Je n'ai plus vraiment d'âge.. et le sang qui coule dans mes veine devient plus froid chaque jour..

Mon cœur se glace un peu plus chaque fois que je regarde par dessus mon épaule..
J'y voit mon passé, mes échecs, ma culpabilité.. Mordred..
Malgré tout je garde le sourire et tente de regarder droit devant.. en apparence.. Non par courage mais pour les Phénix, mes amis, la petite Aelis..

Je pense écrire mes mémoires..
Non pour exorciser mon mal, mais pour qu'il n'ateigne plus personne d'autre..
Et parce que je sais mes jours comptés..
Coucher mon savoir en légat pour ma protégée.. mes amis..

La forme me commande de rédiger ces mémoires sur un papier rude.. sombre.. et râpeux.. Le Magistère Mirddhin saurait en identifier la composante..

Cette forme sombre et amer..
Je ne connais qu'un seul démonologue capable de m'aiguiller..
Mon tant regretté que regrettable élève..
Que je ne pourrais plus jamais regarder de face..

Je vais devoir me retirer le temps de m'acquitter de cette tâche..
Qui signera mon salut..
Ou peut-être mon trépas..

Le petit être se lève de sa couche, encore humide de sueurs froides, rassemble quelques affaires..
Et se dirige vers la porte en regardant une dernière fois derrière lui..
Un frisson glace son échine.
Sa protégée est encore endormie..
Il quitte la demeure sans un bruit..

La lune d'une pâleur morne se voile imperceptiblement, comme rongée par la nuit..



Lien vers le message

Utilisez les codes suivant pour partager le message sur un forum ou un site.